Problème d'érection

Causes physiques les plus courantes des troubles de l’érection.

Causes physiques les plus courantes des troubles de l’érection.

Généralement, les dysfonctions érectiles se définissent par une insuffisance de rigidité des corps caverneux. Cette insuffisance empêche le déroulement normal du rapport sexuel, de la pénétration vaginale et/ou anale. Quand un homme n’arrive pas à obtenir ou à maintenir une érection suffisante pour le déroulement normal d’un rapport sexuel, on dit qu’il est touché par un dysfonctionnement érectile ou trouble de l’érection. De nos jours, six hommes sur dix rencontrent ce problème au moins une fois au cours de leur vie. Les plus touchés sont les hommes de plus de 50 ans. Mais il faut garder à l’esprit que pour évoquer un problème d’érection, il faut que le problème dure au moins trois mois ou qu’il se répète à chaque rapport sexuel. Il peut arriver que vous rencontrez une panne d’érection occasionnelle au cours d’un rapport. Que cela ne vous inquiète pas. Les causes des dysfonctionnements érectiles sont légions et sont de plusieurs ordres. Ces causes peuvent être d’ordres physiques, psychologiques, hormonales etc… Dans cet article nous parlerons essentiellement des causes physiques les plus courantes des troubles de l’érection.

Les causes physiques les plus courantes des troubles de l’érection

Le pénis pour avoir une érection performante a besoin de plusieurs éléments. Il s’agit entre autre de :

  • Un apport sanguin assez suffisant ;
  • Un ralentissement assez considérable de l’évacuation sanguine ;
  • Un fonctionnement approprié des nerfs partant du pénis et allant vers le pénis ;
  • Une quantité suffisante et adéquate d’hormones sexuelles masculines ;
  • Un désir sexuel ou une libido assez satisfaisante

Tous ces facteurs doivent être réunis. Si l’un d’entre eux est troublé, l’individu peut être touché par un dysfonctionnement érectile ou d’une trouble de l’érection. Le trouble de l’un ou l’autre de ces facteurs a de nombreuses causes. Elles peuvent être dû à une affection physique, des problèmes psychologiques ou même la consommation de certains médicaments.

L’origine vasculaire des troubles de l’érection

Toutes les maladies ou pathologies, pouvant porter atteinte aux artères sont susceptibles d’avoir des répercussions sur la qualité des érections. Ainsi, l’athérosclérose qui n’est rien d’autre que l’épaississement et le durcissement des artères est la première cause des troubles de l’érection ou dysfonctionnement érectile d’origine organique. Plusieurs facteurs contribuent au trouble érectile en contribuant à l’athérosclérose. Il s’agit de :

  • L’hypertension artérielle ;
  • Le diabète ;
  • Le tabagisme ;
  • Un taux de cholestérol élevé

L’origine neurologiques des troubles de l’érection

Les dysfonctionnements érectiles peuvent aussi être causés par des affections neurologiques. On peut citer :

  • L’épilepsie ;
  • La sclérose en plaques ;
  • La maladie de Parkinson ;
  • Les accidents vasculaires cérébraux ;
  • La démence
  • L’atteinte des nerfs par une intervention chirurgicale comme la prostatectomie par exemple
  • L’atteinte des nerfs liée à l’alcool ou au diabète (neuropathie diabétique ou éthylique)

Vous devez garder à l’esprit que l’addition à l’alcool de même qu’à la drogue peuvent engendrer des troubles de l’érection ou dysfonctionnements érectiles. L’une des causes de la dysfonction érectile est l’hypertrophie prostatique.

L’origine hormonale des troubles de l’érection

Certaines personnes souffrent d’un déficit androgénique lié à l’âge. Encore appelé andropause, le déficit androgénique lié à l’âge est un syndrome qui est caractérisé par :

  • Une diminution du désir sexuel, et de la qualité des érections en général et en particulier des érections nocturnes ;
  • Une modification de l’humeur jumelée à une diminution de l’activité intellectuelle ; diminution de la capacité de s’orienter dans l’espace ; irritabilité, humeur dépressive et asthénie ;
  • Une diminution du volume musculaire et de force combinée à une baisse de la masse maigre ;
  • Une baisse des altérations cutanées et de la pilosité corporelle ;
  • Une augmentation assez considérable de la graisse viscérale ;
  • Une baisse de la densité minérale osseuse capable d’aboutir à une ostéopénie et une ostéoporose

Ces modifications n’ont pas besoin d’être toutes présentes pour reconnaître le syndrome. Aussi, la sévérité de l’un ou l’autre de ces manifestations n’implique pas nécessairement la sévérité de toutes les autres manifestations du déficit androgénique lié à l’âge. Le déficit androgénique lié à l’âge peut causer une baisse de l’intérêt pour la sexualité, une baisse de la masse musculaire, des sautes d’humeurs et par ricochet des troubles de l’érection ou dysfonctionnements érectiles.

La prise de certains médicaments

Certains médicaments peuvent être à la base de dysfonctions érectiles. Les principaux médicaments capable d’un tel effet sont :

  • Les traitements hormonaux ;
  • Les antihypertenseurs ;
  • Les anticonvulsivants ;
  • Les antiparkinsoniens ;
  • Les antidépresseurs ;
  • Le Kamagra oral Jelly

Ces médicaments ci-dessus cités peuvent avoir des effets indésirables comme la provocation de troubles érectiles ou dysfonctionnement érectiles.